Breadcrumbs

Comme dans du beurre

L'orgasme pour elle

Hollywood a tendance à dépeindre l'orgasme comme facile, mutuel et simultané. Dans la réalité, beaucoup de femmes ont du mal à atteindre l'orgasme avec un partenaires tandis que d'autres trouvent qu'ils viennent « trop tôt ». L'orgasme est compliqué. Mieux tu le comprends, plus il sera facile à atteindre. Les problèmes les plus courants sont les suivants:


  1. Absence d'orgasme: Cela peut avoir des causes physiques ou psychologiques ou être simplement dû à un manque de préliminaires. Certaines femmes ont des difficultés à être correctement lubrifiées. D'autres n'ont pas de désir. Cela peut être ton corps qui te dit que tu n'es pas vraiment prête pour du sexe avec un partenaire. Il peut aussi s'agir d'une réponse à des situations sexuelles traumatisantes ou divers états physiques. Si cela n'arrive qu'occasionnellement, pas d'inquiétude, c'est relativement normal. Par contre, si cela se produit régulièrement, vas consulter ton médecin.

  2. Vaginisme: C'est un état qui entraîne un tel resserrement du vagin que la pénétration est douloureuse ou impossible. Là encore, il peut y avoir des causes physiques ou psychologiques. En revanche, il existe de nombreux moyens pour le traiter alors vas voir ton médecin : il n'y aucune raison d'être embarrassée et plus vite tu traites le problème, plus tôt il sera résolu.

  3. Lubrification/orgasme excessif: Certaines femmes ont l'impression de jouir trop facilement et/ou de trop lubrifier pendant les préliminaires ou le sexe, ce qui peut entraîner une absence de friction et de plaisir sexuel. Aller aux toilettes pour se sécher peut aider mais garde quand même un peu de lubrifiant naturel si tu prévois d'avoir une relation sexuelle. Les exercices de Kegel t'aideront à tonifier tes muscles pour que tu puisses les contracter pendant le sexe, ce qui devrait renforcer tes sensations.

  4. Sensibilité du clitoris: Certaines femmes trouvent que leur clitoris est trop sensible au toucher (et la plupart des femmes ressentent une sensibilité clitoridienne après l'orgasme). Le fait d'utiliser des positions de pénétration par l'arrière comme la levrette et d'opter pour une stimulation indirecte du clitoris en mettant les mains autour du pubis ou de lécher les lèvres mais pas le clitoris peut aider à éviter ce problème douloureux. N'oublie pas que la douleur est un signal d'avertissement de ton corps. Donc si elle est permanente, consulte un médecin. Mieux vaut prévenir que guérir.
La douleur est un signal d'avertissement de ton corps. Donc si elle est permanente, consulte un médecin.