Breadcrumbs

Oh mon G !

Comprendre le point G

Le point G est l'une des zones érogènes préférées des médias. Son existence a été davantage remise en question que celle du Monstre du Loch Ness et le consensus sur le rôle et la fonction de cette zone insaisissable reste limité. Certains prétendent qu'il s'agit d'une extension du clitoris. D'autres assurent qu'il est imaginaire. Les opinions des scientifiques varient mais une chose est sûre : chaque femme est différente.

Certaines femmes ont une zone de quelques centimètres à l'intérieur du vagin, sur la paroi supérieure, qui se gonfle lorsqu'on la stimule et procure des sensations de plaisir intense. Chez d'autres, le simple fait de caresser cette zone leur donne envie de faire pipi tandis que d'autres encore ne parviennent même pas à la trouver. Le fait de frotter des zones différentes à l'intérieur du vagin peut causer des contractions musculaires et certaines femmes racontent qu'elles éjaculent lorsque la zone décrite comme le point G est stimulée.

Pour trouver ton point G, glisse un doigt à l'intérieur de ton vagin puis recourbe l'extrémité comme si tu pliais le doigt pour faire signe à quelqu'un. Fais doucement et sois attentive aux sensations sous ton doigt : si tu trouve le point G, il doit gonfler. Continue à appuyer légèrement en petits mouvements circulaires pour explorer ton vagin et tu découvriras rapidement si la stimulation du point G t'excite ou non. S'il est difficile à atteindre, un sex-toy, idéalement avec un embout courbe, peut simplifier ta mission.

Si tu découvres une nouvelle zone érogène, pense à des positions qui peuvent la stimuler. La levrette (la femme étant à quatre pattes et l'homme à genoux derrière elle) et le missionnaire surélevé (les chevilles de la femme entourant le cou de l'homme) sont deux positions idéales pour atteindre le point G et permettre à la femme de se caresser le clitoris. La stimulation manuelle par l'arrière peut s'avérer très efficace, tout comme les accessoires à bout courbe ou aux courbes fortement dessinées.

Et si je ne trouve pas mon point G ? Ne t'inquiètes pas. Nous sommes toutes différentes et ce qui marche pour l'une peut être une grande déception pour l'autre. Qui sait, peut-être que tu as ta propre zone érogène...

Le point G masculin

Les hommes ont également l'équivalent d'un point G, appelé le gland prostatique. Cela désigne quelques centimètres de la paroi supérieure à l'intérieur de l'anus. Tous les hommes n'aiment pas la stimulation prostatique mais cela mérite que l'on s'y attarde, quelle que soit sa sexualité. Beaucoup d'hommes l'explorent en solo mais cela peut accentuer le plaisir dans d'autres jeux sexuels s'il est abordé de manière lente, lubrifiée et protégée.

Les opinions des scientifiques varient mais une chose est sûre : chaque femme est différente.